Valeurs & éthique

RETROUVER L’ESPRIT  SPORTIF
Le sport  est  porteur  de hautes  valeurs  morales  qui  en font  un moyen d’éducation exceptionnel et un facteur irremplaçable d’épanouissement de la personne, d’intégration sociale et de promotion de l’homme. L’esprit sportif, c’est aussi le respect des valeurs humaines qui doivent prévaloir en tout état de cause sur les enjeux de la compétition.

 Ces valeurs  sont :

  L’effort :

Le sport est d’abord un engagement personnel et une volonté de dépassement de soi, et une recherche d’excellence. La discipline physique est son exigence. L’ardeur combative et la volonté de vaincre en découlent, mais ne seront vertueuses qu’alliées à la maîtrise de soi et au respect de l’autre.

 La loyauté :

Le sport est un jeu défini par des règles, sans lesquelles il n’est pas de compétition sincère. Le respect absolu de la règle est la condition de l’égalité des chances entre les compétiteurs et peut, seul, garantir qu’à l’arrivée, le résultat se fonde uniquement sur la valeur. Le respect de la règle doit être recherché non seulement dans sa lettre, mais aussi dans son esprit : c’est la « déontologie » du sportif.

 Le respect :

Le sport est respect des autres, comme il est respect de soi-même et de son corps.  Le joueur  qui  frappe  un adversaire  se frappe  en réalité  lui même. Le sport n’est pas la guerre et l’adversaire n’est pas l’ennemi.
Le respect mutuel est la condition pour que la compétition élève l’homme, qu’il soit  acteur  ou spectateur,  dans sa dignité,  plutôt  qu’elle  ne révèle  ses plus bas instincts.
Avoir l’esprit sportif, c’est essayer non seulement d’être un bon joueur, mais surtout un beau joueur, respectueux de la règle, de l’arbitre, de l’adversaire et des partenaires, modeste dans la victoire et sans rancœur dans la défaite.

 La fête :

Le spectacle sportif est aussi une fête collective. La joie d’être ensemble,
le  sentiment  d’appartenir  à une même collectivité,  les  émotions  partagées sont source d’une vraie jubilation. Il serait d’autant plus dommage de gâcher la fête par des comportements déplacés.

 La fraternité :

Le sport unit les hommes dans l’effort, quelles que soient leurs origines, leur niveau social, leurs opinions ou leurs croyances. Il est école de tolérance, de solidarité, et facteur de rapprochement humain. Il est aussi, dans un monde où  les  inégalités  sont  de  plus  en  plus  criantes,  un  formidable  outil  de promotion individuelle et d’intégration sociale.

 La solidarité :

L’esprit d’équipe est une composante essentielle de l’esprit sportif. La recherche   des  performances   individuelles  doit   parfois   s’effacer   devant l’intérêt collectif. La générosité, l’abnégation, la compréhension mutuelle, l’humilité même, sont aussi vertueuses que la volonté de vaincre.
Le sport est aussi école de solidarité.